07 mars 2010

couper court

Avant hier j'ai coupé court mes cheveux. Depuis des années j'étais au carré, le carré était devenu moi, j'étais la petite nana au carré avec des lunettes. Et puis ça m'a pris soudainement, alors que je m'enfonçais dans la déprime de fin d'hiver j'ai décidé de le faire. Je couvais cette envie depuis quelques mois déjà. En voyant les longues mèches tomber sur le sol j'avais l'impression de m'alléger en vrai. J'ai insisté auprès de la coiffeuse: "si si court-court." J'ai balbutié au milieu de la coupe que j'allais ressembler à ma mère. Un instant ça m'a gênée puis j'ai repensé à la photo dans la casbah où elle et sa coupe courte étaient si belles, elle avait trente ans environ... et pendant que j'y pensais la coiffeuse continuait son ouvrage en silence. Je m'étais excusée d'avance " quand j'enlève mes lunettes je n'entends plus rien."  et ce n'était pas une formule!
Ces lunettes que je porte depuis plus de 20 ans et qui sont elles aussi devenues mon emblème... les prochaines victimes de mes trente ans et de mon envie de faire ce que l'on n'attend plus de moi.
Il faudra prendre rendez-vous chez l'ophtalmo bientôt et dire que je voudrais des lentilles. Pour le moment je porte un paire de binocles rafistolées et pas franchement "jojo" qui en plus ne sont plus à ma vue. Ça me sert d'excuse quand je suis à côté de la plaque...
Quand je suis rentrée à la maison j'avais la frousse qu'ils ne m'aiment pas comme ça... sur le chemin j'avais fait un arrêt devant une vitre pour décoiffer ce que la coiffeuse avait consciencieusement laqué: dégonfler un peu de là et ébouriffer un peu d'ici... je m'étais aperçu qu'elle n'avait pas du tout fait ce que je lui avais demandé. Un instant j'ai trouvé ça parfaitement horrible et en avançant vers ma porte je me suis dit qu'ils allaient détester.
J'ai ouvert en souriant, pour contrecarrer mes pétoches, et j'ai vu le sourire de mon fils, un sourire mêlé de surprise... "t'es belle maman!". j'étais soulagée mais avec lui c'était facile... Mon amoureux m'a dit que c'était joli, que ce serait vraiment très joli quand ça aurait repoussé un peu... ça m'a agacée, j'aurais aimé qu'il mente mieux et puis je me suis dit que finalement il avait été franc. Il trouvait ça joli d'avoir coupé mes cheveux, il aimait que j'aie la nuque dégagée mais ce serait encore plus joli quand ça aurait repousser... je pensais la même chose et en me recoiffant pour la quatrième fois je me suis dit que j'étais contente de leur réaction et que c'était un bon début. J'étais rassurée qu'ils me suivent dans ce nouveau chemin que je me dessinais.
J'ai ressorti ma trousse à maquillage qui n'avait pas vu le jour depuis belle lurette et je me suis transformée en fille, comme pour compenser les cheveux courts. Fond de teint, brillant à lèvres et rimmel  noir ... cette semaine j'irai me racheter du rouge à ongles et du parfum.

Posté par 30bis à 22:28 - - Commentaires [11] - Permalien [#]


Commentaires sur couper court

    Une fois j'ai eu le courage de le faire aussi. Mais ce n'était plus vraiment moi... Ouf, ça a bien repoussé depuis. Mais le changement a du bon de temps en temps.
    En tous les cas, je te sens dans une belle énergie féminine, c'est bien de te lire ainsi aussi...

    Posté par Albine, 07 mars 2010 à 23:02 | | Répondre
  • C'est bien ces mots doux et fins pour dire que tu t'aimes aussi en fille. Je suis sûre que tu es belle en rimmel.

    Posté par marion, 08 mars 2010 à 07:44 | | Répondre
  • Moi aussi j'ai goûté au plaisir d'être ultra féminine avec les cheveux très courts. ça change beaucoup de choses. Tu as raison de te lancer dans tous ces changements, de faire de moments pas glop des moments dont tu garderas finalement de bons souvenirs !
    Premier commentaire pour moi, mais c'est pour te dire le plaisir de te lire en sautant de blogs en blogs. Vive ce nouveau petit blog !

    Posté par Charlotte, 08 mars 2010 à 09:35 | | Répondre
  • les cheveux courts, c'est comme une mue, on laisse un peu de qqchose derrière soi, qqchose qui souvent nous plombe un peu.
    chez moi, c'est cyclique aussi. maintenant, ça donne très envie de voir le rendu de toi en garçonne féminine.

    Posté par ktl, 08 mars 2010 à 09:53 | | Répondre
  • C'est marrant comme plus on a les cheveux court et plus on ressent le besoin d'affirmer sa féminité. Je passe souvent par là et par la coupe à la garçonne.
    Bon vent à toi sur la route du changement!

    Posté par MamaCami, 08 mars 2010 à 09:58 | | Répondre
  • quelle belle plume!
    c'est drôle,
    je me sens moins seule a avoir resorti le mascara, avec la maternité et le passage de l'autre côté du "trente"...
    et c'est toujours un plaisir de te lire...

    Posté par agathe, 08 mars 2010 à 10:04 | | Répondre
  • J'ai vraiment beaucoup aimé te lire... tu racontes les choses avec simplicité et cela touche beaucoup...
    Va savoir pourquoi, à un moment les larmes me sont montées aux yeux... merci!

    Posté par laurence, 08 mars 2010 à 11:14 | | Répondre
  • je savais que tu dessinais bien,
    je savais que tu cousais bien,
    et maintenant, je sais que tu écris drolement bien.
    merci pour tes jolis mots et vive le 30 bis !

    Posté par helene, 08 mars 2010 à 12:10 | | Répondre
  • Alors comme toi:
    #je coupe/coupe et plus je coupe court plus j'aime et ils aiment. Un homme qui aime les femmes aux cheveux courts c'est chouette ca. (une petite photo peut être?!)

    #je porte des lunettes (des lentilles occasionnellement, actuellement je ne les supporte plus, ou elles ne me supportent plus)

    #et comme toi "encore" quand je quitte "mes yeux" je n'entends plus ou moins en tous cas MAIS mon papa est pareil, donc ca doit être vérifié!!

    Je continue ma virée dans ce second home sweet home.

    Posté par °°Ensemble°°, 08 mars 2010 à 13:34 | | Répondre
  • Je suis passée moi aussi au court court, il y a 15 jours... avec cette envie de changer avant le printemps, de sortir de l'hiver, de me sentir plus légère, plus affirmée et aussi plus féminine (boucles d'oreille, maquillage, nuque dégagée - mon homme aime bien !).
    Dur dur ce passage à la trentaine... on a envie d' - on est ravie d'avoir - une vie bien ancrée, mari, enfants, maison et en même temps on se dit que les choses sont un peu moins à écrire...
    Continue de nous livrer tes mots si beaux, qui bien souvent me ressemble mais que je suis incapable de dire aussi justement...
    Bises...

    Posté par Anaïs Noëla, 08 mars 2010 à 14:12 | | Répondre
  • Comme c'est drôle... j'ai fait la même chose il y a une semaine, j'en avais envie depuis longtemps, besoin, puis là je me suis dit, c'est maintenant ou jamais, je change de tête car je vais changer de vie avec la venur de Rosie... je voulais court, le coiffeur a coupé encore plus court que je ne le voulais, comme toi j'ai tout décoiffé sur le chemin du retour, comme toi j'ai eu peur de la réaction de mes chéris, Petit Piou est trop petit pour s'exprimer là-dessus, mon amoureux m'a dit que c'était joli, et comme ton amoureux à toi, je pense que ce sera plus joli quand ça aura repoussé un peu...
    Bises à toi!

    Posté par Lauriana, 09 mars 2010 à 11:28 | | Répondre
Nouveau commentaire